Vous êtes ici : Accueil / Mises à Jour / Tanzanie : Le 9 octobre, les travailleuses domestiques en Tanzanie ont rappelé à leur gouvernement de ratifier C189
Tanzanie : Le 9 octobre, les travailleuses domestiques en Tanzanie ont rappelé à leur gouvernement de ratifier C189

Tanzanie : Le 9 octobre, les travailleuses domestiques en Tanzanie ont rappelé à leur gouvernement de ratifier C189

Comments
Par IDWFED Dernière modification 09/10/2020 00:00
« CHODAWU- Les travailleurs domestiques s'unissent! Oui nous pouvons ! Le gouvernement ratifie l'OIT C 189. »

Details

Tanzanie -

CONFÉRENCE DE PRESSE DES DIRIGEANTS DOMESTIQUES DU SYNDICAT DES TRAVAILLEURS DE CHODAWU EN TANZANIE

9 OCTOBRE 2020

Discours d'Asante Sana

« CHODAWU- Les travailleurs domestiques s'unissent! Oui nous pouvons ! Le gouvernement ratifie l'OIT C 189. »


Nous les travailleurs domestiques réunis ici aujourd'hui, le 9 octobre 2020, sommes des travailleuses et des dirigeantes de branche sous le syndicat CHODAWU. Nous sommes originaires de cinq provinces à savoir Temeke, Ilala, Dodoma, Morogoro et Pwani.

Au cours des cinq jours de formation des formateurs, nous avons découvert plusieurs questions, notamment la Convention 189 de l'Organisation internationale du travail (OIT C189) sur le travail décent pour les travailleurs domestiques, ainsi que notre législation du travail et la situation réelle sur nos lieux de travail. Nous avons appris à négocier nos droits avec les employeurs grâce à des compétences de négociation, à faire campagne pour la ratification de la C189. Nous avons également acquis des compétences en leadership et des rôles de chefs de branche. De plus, en notre qualité de formateurs, nous avons été équipés d'une méthodologie de facilitation telle que le travail de groupe, les questions et réponses, les jeux de rôle et les chansons.

La Convention 189 de l'OIT a été adoptée le 16 juin 2011 lors de la conférence de l'OIT à laquelle nos représentants du gouvernement, des employeurs et des travailleurs ont participé et voté pour la convention. Cela fait neuf ans qu'elle a été adoptée et la Tanzanie ne l'a toujours pas ratifiée.

Le travail domestique est l'un des secteurs importants du monde du travail et il contribue à l'économie du pays, bien que sa contribution dans la plupart des cas ne soit pas visible. Les travailleuses domestiques sont des travailleurs comme tous les autres travailleurs. Ils sont employés par des employeurs du secteur formel comme le gouvernement et le secteur privé, ainsi que du secteur informel. Tous les employeurs ne peuvent être efficaces dans leur travail sans que nous soyons chez eux, qui constituent notre lieu de travail. Nous sommes les gérants qui gèrent toutes les activités quand ils sont sur leur lieu de travail, les infirmières qui prennent soin des malades et des personnes âgées, les chefs qui cuisinent leur nourriture pour toute la famille et les visiteurs, les jardiniers qui rendent l'environnement propre et soignent du bétail comme les vaches, les chèvres et les fermes avicoles pour n'en citer que quelques-uns.

Cependant, nous sommes des travailleurs moins reconnus, non respectés en tant que travailleurs par les employeurs et par la communauté en général. Nous sommes maltraités, exploités et discriminés. Les employeurs pensent que nous n'avons aucun droit en tant que travailleurs, et par conséquent, ils ne sont pas prêts à négocier avec nous sur les conditions de travail, qui comprennent le congé de maternité, le congé annuel, la période de repos, les heures de repos et le salaire, les questions de santé et de sécurité et donc ils faire ce qu'ils aiment. Ils nous licencient quand ils le souhaitent, comme ils l'ont fait pendant le COVID-19 lorsque la plupart d'entre nous ont été licenciés, ont reçu la moitié de leur salaire et ont été victimes de discrimination. En effet, nous avons vécu de très mauvais traitements.

Nous, travailleuses domestiques, apprécions beaucoup le gouvernement tanzanien pour les efforts déployés pour nous assurer que nous sommes protégés en nous intégrant à la commission des salaires et en ratifiant la Convention 182 sur les pires formes de travail des enfants, qui a réduit le nombre de filles qui travaillent. , pour leur permettre d'aller à l'école, car ils étaient beaucoup exploités et n'avaient aucun pouvoir de négociation comme nous. Merci.

Notre président, le Dr John Pombe Magufuli, tient à ce que les citoyens pauvres et leurs droits soient respectés afin qu’ils jouissent et aient une vie décente. Le secteur du travail domestique est l'un des secteurs qui offrent des possibilités d'emploi à un grand groupe de femmes, en particulier les jeunes. Donc,

(i) Nous demandons à notre président John Pombe Magufuli de ratifier la C 189 sur le travail décent pour les travailleurs domestiques afin qu'il soit intégré dans la législation du travail et que les travailleurs domestiques aient ainsi un travail décent et une vie décente avec leur famille.

(ii) Nous demandons à notre Président de réserver du temps pour rencontrer les travailleurs domestiques et nous écouter, car nous sommes aussi citoyens et électeurs.

« CHODAWU - Les travailleurs domestiques s’unissent ! Oui nous pouvons ! Le gouvernement ratifie l'OIT C 189. »

MERCI BEAUCOUP  !

Source:

Story Type: News

blog comments powered by Disqus