Vous êtes ici : Accueil / Mises à Jour / Global : FITD Déclaration sur la protection des droits des travailleurs domestiques et la lutte contre la pandémie de coronavirus
Global : FITD Déclaration sur la protection des droits des travailleurs domestiques et la lutte contre la pandémie de coronavirus

Global : FITD Déclaration sur la protection des droits des travailleurs domestiques et la lutte contre la pandémie de coronavirus

Comments
Par IDWFED Dernière modification 18/03/2020 00:00
La pandémie de coronavirus est notre défi commun au-delà des frontières. Ce n'est que par la solidarité que nous parviendrons à la combattre.

Details

GLOBAL -

Fédération internationale des travailleurs domestiques

Déclaration sur la protection des droits des travailleurs domestiques et la lutte contre la pandémie de coronavirus


La nouvelle épidémie de coronavirus a un impact sur toutes les vies depuis plus de 3 mois. Les travailleurs domestiques, tout comme les autres travailleurs de l'économie des soins, sont en première ligne pour maintenir les familles et les communautés en bonne santé. Cependant, ils sont aussi les plus vulnérables, car leur propre santé et leur sécurité sont ignorées, voire violées.

Nous sommes profondément inquiets et scandalisés d'entendre que les travailleurs domestiques de nombreux pays affectés connaissent une augmentation substantielle de leur charge de travail pour assurer la propreté et l'hygiène sans compensation des heures supplémentaires. Ils ne reçoivent pas les équipements de protection lors de l'utilisation de produits de nettoyage contenant des produits chimiques nocifs et inconnus.  Les travailleurs domestiques sont ainsi exposés à un environnement de travail stressant et dangereux.

Jusqu'à présent, les travailleurs domestiques de nombreux pays ne bénéficient pas de congés de maladie payés. Ils ne sont protégés par aucune législation nationale contre les accidents et les blessures sur leur lieu de travail. Ils n'ont pas d'autre choix que d'accepter ces risques pour leur santé tout en continuant à travailler. Il y a des travailleurs domestiques qui sont licenciés sans préavis. Certains employeurs le font pour des raisons financières liées à la perte de leur propre emploi. D'autres le font simplement pour trouver un bouc émissaire, surtout lorsque les travailleurs domestiques sont des migrants. Il y a des cas de travailleurs domestiques infectés au travail après que leur employeur a été infecté. Il n'est pas certain qu'ils puissent demander un congé de maladie ou d'autres types d'indemnisation.

Aujourd'hui, la pandémie continue de s'étendre. Les gouvernements et les communautés essaient différentes options pour la combattre. Les travailleurs domestiques, qui se comptent par milliers, protègent les maisons et prennent soin des personnes âgées et des personnes souffrant de maladies chroniques. Leur santé et leur sécurité doivent être protégées et garanties pour qu'ils puissent participer aux efforts collectifs de lutte contre le virus. Nous appelons les gouvernements à prendre des mesures immédiates pour protéger les droits des travailleurs domestiques  :

  1. Droit à un lieu de travail sûr et sans danger : cela comprendrait la fourniture d'équipements et de mesures de protection et être formé à leur utilisation appropriée. Les gouvernements doivent s'assurer que les travailleurs domestiques ont le même accès aux mesures de protection que les autres travailleurs et citoyens.
  2. Droit à des congés de maladie payés et accès aux soins de santé : Lorsque les travailleurs domestiques sont malades, ils doivent rester à la maison et bénéficier d'un congé de maladie payé. Cela inclut les personnes qui sont en quarantaine et infectées.
  3. Couverture des droits des travailleurs : En cas de licenciement, les travailleurs domestiques doivent recevoir leur salaire et toutes les indemnités conformément à leur contrat et à la loi.
  4. Droit à l'information : Les informations sur la pandémie doivent être largement diffusées dans les communautés, y compris dans celles des migrants. En particulier, les mesures de prévention et de protection et les informations doivent être communiquées dans des langues que les migrants comprennent. Les travailleurs domestiques, y compris les travailleurs domestiques migrants, doivent avoir le droit de suivre les mêmes consignes de sécurité que les autres travailleurs et les citoyens en général. Les employeurs doivent garantir ces droits.

En outre, les gouvernements doivent être vigilants en partageant des informations précises sur la manière dont le virus se propage et sur les moyens de le contrôler. Les maladies peuvent affecter n'importe qui, quelle que soit sa race ou son origine ethnique. Toutes les politiques et tous les comportements racistes ou anti-immigrés doivent cesser.

La pandémie de coronavirus est notre défi commun au-delà des frontières.

Ce n'est que par la solidarité que nous parviendrons à la combattre.

 

Source:

Story Type: News

blog comments powered by Disqus