Vous êtes ici : Accueil / Campagne / Halte à la violence fondée sur le genre, soutenez la campagne pour la convention de l'OIT / Questionnaire, processus et lettre VGB-OIT / Un modèle de lettre pour envoyer aux centres syndicaux nationaux (WEB)

Un modèle de lettre pour envoyer aux centres syndicaux nationaux (WEB)

Par IDWFED Dernière modification 20/07/2017 00:00

 

Un modèle de lettre pour envoyer aux centres syndicaux nationaux

[Date]

À : Le président / La Personne qui préside

[Nom des Syndicats/OSC]

Madame la Présidente / Monsieur le Président

Re : Processus de l'OIT en faveur d'une convention pour « mettre fin à la violence et au harcèlement contre les femmes et les hommes dans le monde du travail »

Au nom de [nom de votre organisation], je fais appel à votre solidarité avec les travailleurs domestiques pour soutenir une Convention de l'Organisation internationale du travail (OIT) sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail.

En tant qu'affilié à la Fédération internationale des travailleurs domestiques (FITD), nous avons reçu des informations sur le processus de l'OIT et nous nous préparons à y participer activement. Pendant trop longtemps, les travailleurs domestiques ont souffert de multiples formes de violence et de harcèlement au travail - qui souvent étaient basées sur le genre. Il est grand temps d'avoir une norme internationale pour l'arrêter. Nous voulons et sommes prêts à travailler en étroite collaboration avec toutes les sœurs et tous les frères de tous les syndicats, sous votre direction et sous la direction de la CSI pour gagner cette bataille.

D'abord et avant tout, nous aimerions que vous envoyiez votre réponse au questionnaire de l'OIT au plus tard le 22 septembre, c’est le délai fixé, en tenant compte de la situation et des besoins spécifiques des travailleurs domestiques, en particulier des travailleurs domestiques migrants et résidents. Bien que la Convention 189 de l'OIT reconnaisse la relation de travail entre les ménages et les travailleurs domestiques, le rationnel de « faire partie de la famille », « une maison privée n'est pas un lieu de travail », afin d'éviter la reconnaissance des travailleurs domestiques en tant que travailleurs et leur relation de travail, n'est pas, jusqu'à aujourd'hui, un argument inhabituel dans de nombreuses sociétés. Par conséquent, nous souhaiterions que vous incluiez nos commentaires dans les réponses pour résoudre ces problèmes. Les principaux incluent la nécessité de mentionner les maisons privées sous la Question 8, des membres de la famille et de leurs parents / amis et agences d'emploi sous la Q.11 et l'inspection de la maison sous la Q. 20. Ceux-ci ne sont que quelques exemples.

Afin de vous faire un commentaire complet sur le questionnaire, nous souhaiterions vous rencontrer avec d'autres dirigeants dans un proche avenir. Nous vous informerons alors de la campagne de la FITD et discuterons de la façon dont nous coordonnerons et travaillerons ensemble dans notre pays et à l'OIT.

Nous attendons impatiemment de vos nouvelles.

Solidairement

Votre signature ]

# # #

Il est également disponible dans MS DOC, téléchargez ici :  Un modèle de lettre pour envoyer aux centres syndicaux nationaux